Découverte de la Transylvanie

Les villages saxons

Ces villages sont situés au centre du pays, en Transylvanie, et doivent leur nom au fait qu'au XIIIème siècle ils ont été habités par des Allemands (autrefois appelés Saxons) ; en réalité ils ne venaient pas de Saxe, mais de Lorraine, de Rhénanie, du Luxembourg et du pays souabe. Ils sont venus à la demande des rois de Ho ngrie, soucieux de peupler leur royaume et de développer ses richesses, mais aussi de contrarier les raids des Turcs et des Tatars.
Chaque communauté a bâti autour de l'église une place forte pour se protéger contre les invasions turques ; en cas de siège, chaque famille avait ses réserves personnelles soigneusement rangées dans des celliers ou des espaces collectifs.


 

Viscri

Ce village complètement isolé, fondé par des Luxembourgeois et des Rhénans, est renommé par sa citadelle, classée patrimoine de l'humanité, qui domine les alentours du village. Cinq tours et bastions couronnés par un balcon en bois se dressent sur l'enceinte blanche. A l'intérieur tout est organisé pour soutenir un siège. Au centre il y a une église blanche,imposante avec des vieilles décorations ; c’est elle qui a donné son nom au village (Weisskirch en allemand, qui a donné Viscri en roumain). Du haut du clocher, le plan typique du village saxon se lit comme sur une carte.: les jolies maisons peintes en couleurs pastel s'ordonnent impeccablement autour d’une large rue centrale. Derrière leur portail en bois s'alignent cour, grange et verger.



Prejmer

La plus puissante citadelle paysanne de Transylvanie fut élevée en1520, suivant un plan cruciforme ; l'intérieur est décoré par des éléments baroques. A l'intérieur comme à l'extérieur on peut encore admirer des fragments de peinture murale.

Biertan

Le village se trouve à trente kilomètres de Sighisoara en direction de Medias.A Biertan se trouve l’église fortifiée la plus connue qui a été la première classée par l'UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité. L'église est entourée de quatre tours construites entre 1520 et 1522 et par trois rangées de murs soutenus par de forts appuis qui permettaient d’abriter les villageois en temps de guerre ou de raids hostiles.

Homorod

Le village est situé près de Rupea et illustre une superbe représentation de l'architecture des églises saxonnes de Transylvanie. L'église évangélique de style gothique a été élevée vers la fin du XVIème siècle .

SIGHISOARA 

La ville médiévale se situe sur la colline Cetatii où on voit encore le mur d'enceinte et 9 des 14 tours des divers corporations, ainsi que la Tour de l'horloge et la Tour du Conseil. La citadelle est le résultat de plusieurs étapes de construction et de remise en état (aux XIV-XVIIe siècles ) car elle était périodiquement dévastée par les assiégeants et les incendies.

Parmi les édifices importants de la citadelle on peut plus particulièrement remarquer la Tour de l'Horloge, dotée d'un mécanisme qui met en mouvement des figurines en bois représentant les jours de la semaine, l'Eglise de la Colline, construction gothique du type halle, superposée à une crypte romane. Dans l'église subsistent encore des peintures de la période antérieure à la Réforme de Luther. L'église du monastère, à proximité de la Tour de l'Horloge, a été construite au début du XIIIeme siècle. L'autel est baroque, et le poids des voûtes est soutenus par des contreforts.

Les maisons du vieux bourg sont de nos jours encore habitées, ce qui confère une note d'authenticité à ce grand conservatoire d'architecture médiévale.



 

BRASOV

La ville fut fondée par les Chevaliers Teutoniques au XIIIe siècle (d’où son ancien nom de Kronstadt), et devint au siècle suivant un important centre commercial et artisanal du pays.
L'Eglise Noire (1384-1347) est la plus grande église gothique de Roumanie, et a été endommagée par un incendie en 1689, d'ou le nom d'Eglise Noire qui lui a été donné à cette époque. A l'extérieur, on peut admirer sur les contreforts du choeur de l'abside des statues gothiques, sous des baldaquins. Dans l'église sont conservées les stalles en bois de différentes corporations ; on peut aussi admirer une magnifiques collection de tapis orientaux, très anciens, offerts par les marchands au retour de leur voyages lointains.
Autres monuments faisant partie de l’enceinte médiévale : la Tour Blanche et la Tour Noire, la Porte Ecaterina, la porte de Schei (l’ancien ghetto), la Maison du Conseil, la Maison Hirscher sur la Piata Sfatului.
L'Eglise Saint-Nicolas de Scheii Brasovului fut la principale église des Roumains de Brasov, et en même temps un puissant centre de culture ; c’est là que furent créées la première école en langue roumaine (conservée en l'état) et la première imprimerie roumaine.

 BRAN

Ce château assurait la garde de la route commerciale qui reliait la Transylvanie à la Valachie car il était situé sur la frontière Il a ete construit entre 1377 et 1378 par les citoyens de Brasov .C'est d'après la description de ce château que Bram Stoker imagina le château de Dracula, c’est pourquoi il est appelé Château de Dracula.

Durant la période médiévale, le château passa plusieurs fois aux mains des voïvodes de Valachie comme Mircea l'Ancien (Mircea cel Batran) ou son petit-fils Vlad III l'Empaleur (Vlad Tepes, qui inspira le mythe de Dracula). C’est alors que des tours lui sont ajoutées. En 1663 la Tour poudrière explose et endommage gravement le château, mais il a été de nouveau reconstruit.

Sous le règne des Hohenzollern sur le trône de Roumanie, le château est réaménagé et transformé en résidence d'été. La Reine Marie aima tellement le lieu qu'elle a souhaité que son coeur soit enterré après sa mort dans la colline face à son château.

Les SZEKLERS

Les Sicules (Szekelyek en hongrois ou Secui en roumain) sont une des composantes de la minorité magyarophone de Roumanie, regroupés en Transylvanie et dont la base historique est la ville de Odorheiul Secuiesc.
Les origines précises des Szeklers restent vagues et sujets de débats. Sous la Réforme ils se convertissent à l'unitarisme, tandis que les Hongrois adhéraient au calvinisme, les germanophones au luthéranisme et les Roumains restaient attachés à l'Eglise orthodoxe. Cette minorité très active est représentée au le Parlement Roumain par L'Union démocratique des Magyars de Roumanie, qui represente egalement les autres Magyars de Roumanie.
Les Sicules, soumis à diverses allégeances au cours des siècles ont réussi à préserver leur langue, leur traditions et leur identité, et cela avec un succès notable même en tenant compte des standards centre et est-européenns dans le domaine.



La tradition et le folklore des Szeklers se caractérisent, entre autres, par les portes d'entrée traditionnelles en bois sculpté des maisons et des fermes ; les poutres de bois sculptées d'une série de formes géométriques bien particulières ; une poterie aux motifs originaux, sans oublier de délicieux biscuits caramélisés de forme cylindrique, cuits à la broche sur des braises et recouverts d'éclats de noix…



Les gorges de la Bicaz



 


 


 


 


 


 


 


 




Ces gorges très étroites offrent un paysage sauvage et inattendu. Au bord de la route, des artisans de la région vendent (entre autres) de la poterie, des objets en bois et des chemises brodées traditionnelles en lin.


 


Le Lac rouge

Il se trouve en amont des gorges et s'est formé vers 1838 à la suite d'un tremblement de terre suivi d'un glissement de terrain. Les sapins abattus dont les branches sèches ont une couleur rougeâtre ont donné son nom au lac. On voit aujourd'hui encore leurs troncs qui surgissent de l'eau.

Diasite
powered by