Activités et rencontres

Le circuit des artisans


Chez Sorin, le maréchal-ferrant qui ferre les chevaux du village, vous serez accueilli avec beaucoup de chaleur par toute sa belle famille. Il travaille aussi les champs, pendant que sa femme soigne une petite orpheline en plus de leurs enfants. Vous serez charmés par Vladut, la petite Andra, et par Georgiana qui se donne beaucoup de mal pour parler français.






« Doamna Kati », la tisseuse, utilise dans ses tapis la laine de ses moutons qu’elle file et teint avec des colorants naturels. Elle pourra vous apprendre à tisser.
Tout l’hiver elle organise dans sa maison des « sezatori », - des soirées auxquelles participent ses voisines. Elles se réunissent pour travailler ensemble : Livia fait du crochet, Nana tricote un pull pour son mari qui est bûcheron, « doamna Kati »(« Madame Kati », surnom moqueur donné par ses voisines, car en fait elle s’appelle Catinca) tisse un tapis, pendant que sa belle-fille Ancuta prépare des beignets. On discute beaucoup de tous et de toutes, on s’amuse, on rit, on chante, et les mains tricotent, tissent, crochètent sans fatigue jusque tard dans la nuit.






 Nelu Culbece construit des poêles en faïence - teracota, en roumain ; on ira le chercher dans la famille chez qui il travaille et vous resterez très surpris de découvrir tout le système de tuyaux qui se trouve dans un poêle. Il est resté le seul dans le village à faire ce métier, les autres sont partis travailler à l’étranger.





Anisoara, la jeune tisseuse, vous enseignera à tisser des serviettes dans les coloris spécifiques à notre région : le rouge, le noir et le blanc. Elle fait aussi du crochet et elle vend ses ouvrages.










Il y a aussi le tonnelier, la brodeuse, le menuisier, et beaucoup d’autres artisans qui seront enchantés et fiers de vous voir passer leur seuil. Certains proposent leurs produits à la vente (à des prix modiques), ce qui vous permettra si vous le désirez de rapporter un souvenir de votre passage chez nous.












Diasite
powered by